Envie de se faire une balade tranquille dans les hauts, pas physique, pas longue et qui met en avant la beauté de l’île ? Alors go pour faire le Maïdo ! Ce point de vue sur le cirque de Mafate est accessible directement en voiture depuis le littoral en une grosse heure de route et offre une vue superbe lorsque les sommets de l’île sont dégagés. Perso, je place le Maïdo sur la liste des incontournables à faire visiter lorsque je reçois des amis de métropole : la vue est WOW et personne n’a jamais regretté le trajet !

J’ai fait la visite du Maïdo ce matin justement, avec des copains métropolitains, et on a enchaîné sur la route forestière des Tamarins, qui relie le Maïdo au Tévélave sur une petite trentaine de kilomètres. Je vous en parle !

Découvrir le Maïdo dans l’ouest de l’île

Le Maïdo, c’est le sommet de l’île quand on arrive en voiture par l’ouest. A plus de 2000 mètres d’altitude, c’est un superbe point de vue sur le cirque de Mafate : au lever du soleil, on découvre les reliefs escarpés de l’île depuis une zone (plus ou moins) aménagée et si il fait beau, on regarde le Nord de l’autre côté !

Pour les plus courageux, le Maïdo c’est aussi le point de départ de randonnées un peu plus costauds comme le Grand Bénare et l’îlet Roche Plate dans le cirque de Mafate (ça descend raide).

Grand Bénare Grand Morne Maido

(un bout) de la vue sur Mafate depuis le Maïdo

Alors comment apprécier au maximum sa sortie au Maïdo ?

Quand ?

tôt le matin, car les nuages arrivent dès 8h30 ! On s’assure à l’avance qu’il fait beau, et qu’il n’y a pas de nuage réticent qui a passé la nuit ici. En été, le soleil se lève aux alentours de 5h-5h30, c’est une belle expérience de le voir poindre derrière les montagnes, mais il faut être courageux !

Qu’est-ce qu’on prévoit ?

Des pulls, parce qu’il fait froid là-haut ! En été, la température descend à 10 degrés et en hiver on tombe à moins de 5 degrés. Attention à prévoir également chapeaux, lunettes de soleil et crème solaire car on prend vite des couleurs au dessus des nuages !

Comment on y va ?

En voiture depuis la route des tamarins il faut compter une grosse heure (attention, ça tourne bien). Sortir à Saint-Gilles-les-Hauts puis suivre le balisage pour le Maïdo. En cas de doute, continuer vers le sommet, c’est toujours la bonne direction !

En bus, depuis la gare de Saint-Paul il y a des bus qui partent du lundi au samedi à 6h, 14h et 16h15. Et pour redescendre dans le sens Maïdo > Saint-Paul, les horaires sont 7h, 15h et 17h15. (Vérifiez bien à la gare routière, les bus n’en font parfois qu’à leur tête).

 

La route forestière des tamarins : relier le Maïdo au Tévélave dans la forêt de Tamarins.

Ce qui est assez rigolo dans la montée au Maïdo, c’est qu’en partant du littoral, on passe à travers différents écosystèmes naturels de l’île :

  • Tout en bas, c’est la savane, la roche y est rocailleuse et la météo est tellement sèche qu’on s’étonne de ne pas croiser de girafe.
  • Un peu plus haut on commence la culture de la canne. La route serpente entre les cannes à sucres plus ou moins hautes.
  • Ensuite on arrive à la hauteur du géranium : il fait trop froid pour la canne !
  • La forêt reprend ses droits, nous arrivons aux grands cryptomérias !
  • Au dessus des cryptomérias, ce sont les tamarins, qui sculptent un paysage digne de Blanche-Neige ou de la forêt de Brocéliande
  • Et enfin, quand on arrive au Maïdo, la végétation est plus volcanique : petits bosquets et mousses de toutes les couleurs sont au rendez-vous.

(un truc marrant pour vraiment découvrir ces différentes strates écologiques c’est de descendre du Maïdo en VTT, je vous en parlerai dans un autre post, c’est chouette comme tout et très accessible !)

Si vous voulez un focus un peu plus poussé sur les tamarins, qui sont des arbres endémiques de l’île, et profiter d’un cadre absolument adorable pour vous promener ou pique-niquer, il est possible d’emprunter la route forestière des tamarins. Elle serpente sur une quarantaine de kilomètres entre le Maïdo et le Tévelave (les hauts de Saint-Leu) et offre de nombreux spots de pause pour les familles et l’accès à de nombreux sentiers et pistes de promenades qui vous permettent de faire des boucles aménagées au milieu des tamarins. C’est charmant, c’est pas difficile et c’est pas long.

Maido route tamarins Tévélave

La route forestière des tamarins ensoleillée

 

Envie de faire des balades faciles dans l’ouest ? Checke le Cap Homard, c’est rapide et joli !

Et toi ? C’est quoi ta prochaine rando ?

You Might Also Like

2 Comments

  1. En Mode Bonheur

    28 November 2017 at 15 h 39 min

    On l’avait fait durant notre séjour, pile avant que les nuages ne recouvrent trop les montagnes. C’était dingue !!!

    Julie

  2. Giulliana

    1 December 2017 at 16 h 38 min

    C’est incroyable cette vue *.* Quel chance !! j’aimerais beaucoup faire la même expérience! Même si c’est vrai il faut être bien préparé 🙂
    Il y a un nouvel article sur les calendriers de l’avent sur mon blog 🙂
    Bisous ma belle ❤

    Giulliana – https://www.weestin.com/2017/11/29/calendrier-de-lavent/

Exprime-toi ici cousine !