A l’heure où j’écris ces lignes, Dumazile (notre second cyclone depuis le début de l’année) passe au large de l’île.

A la Réunion, on a un peu tendance à être over-préparés lors d’un passage de cyclone. Normal, on vit sur une petite île ballottée par les éléments ! Mais pour un métropolitain, c’est souvent une source d’angoisse, de vivre son premier cyclone : qu’est-ce que je peux (ou ne peux pas) faire ?

Aujourd’hui, pour toi public, je te propose une petite checklist de ce à quoi il faut penser pour passer son premier cyclone en toute sérénité !

 

La météo

 

Première étape, avant même que le cyclone n’arrive, il convient de suivre la météo assidûment. La préfecture a mis au point un joli système d’alertes (disponible ici) pour savoir où on en est :

 

  • Pré-alerte cyclonique : ça veut dire que ça va secouer dans les jours à venir. Concrètement, la vie suit son cours, mais il faut commencer à être prudent. Faire ses courses ou aller travailler : OUI. Faire une randonnée de 3 jours à Mafate : NON.
  • Alerte orange : ça veut dire que ça va secouer dans les 24 heures. C’est le moment de vérifier que tout va bien dans ton jardin, de jeter un oeil à ses réserves et éventuellement de vérifier où est le centre de secours le plus proche.
  • Alerte rouge : là, ça craint grave. C’est le moment où le cyclone est sur nous. Normalement, comme tu as déjà tout prévu lors des étapes précédentes, tu n’as plus qu’à boire un thé tranquille en regardant les éléments se déchaîner par la fenêtre.
  • Phase de sauvegarde : une fois que le cyclone est passé, la vie reprend son cours. Attention à rester vigilant : les risques d’éboulement continuent d’être réels, la houle est toujours forte, etc.

 

Au fait, si vous voulez savoir où en est la météo réunionnaise, j’aime bien suivre la page Cyclones la Réunion, qui partage les bulletins météo, les images satellites, ainsi que les meilleures vidéos du cyclones (et ça, ça me fait ma journée).

 

dépression tropicale la réunion

Avec des images vues du ciel de toute beauté

 

Le stock

 

Un cyclone qui passe, ça veut dire potentiellement ni eau, ni électricité pendant quelques jours. Comme, évidemment, il n’est pas recommandé de sortir dans ces conditions, le plus simple est encore de prévoir un bon stock de nourriture et de première nécessités.

Côté nourriture, il faut privilégier les aliments qui survivent hors d’un frigo et qui peuvent être mangés sans avoir à être cuisinés (au cas où l’électricité saute).

 

Quelques exemples de trucs à acheter :

 

  • Des piles (pour les lampes)
  • Des bougies
  • Des allumettes
  • Des bouteilles d’eau
  • Du paté
  • Des biscottes
  • Des chips
  • Une radio (pour les updates météo si la 4G passe mal)

 

cyclone la réunion

acheter toutes les bouteilles d’eau au supermarché : illustration

 

Le réaménagement stratégique

 

Un cyclone, c’est beaucoup de vent et de pluie en perspective : si tu possèdes un jardin, il va falloir rentrer le mobilier extérieur, couper les branches qui risqueraient de casser, attacher les arbres un peu fragiles, rentrer le barbecue, bref, tout ce qui risquerait d’occasionner des dégâts ! Même combat si tu possèdes une terrasse : c’est le moment de rentrer tes orchidées !

En intérieur, rien de très compliqué à part vérifier que tes fenêtres sont bien fermées partout, quitte à renforcer les différentes ouvertures pour éviter que tes volets ne s’envolent avec une rafale.

 

entretenir jardin cyclone

Edward a compris qu’un jardin bien entretenu était un jardin safe

 

La prudence

 

Évidemment, pendant un cyclone, les règles de prudence de base s’appliquent :

  • Ne sortir son véhicule qu’en cas d’extrême nécessité
  • Ne jamais (jamais JAMAIS) essayer de traverser un radier inondé
  • Ne pas toucher les fils électriques tombés par terre

 

BREF, dans le doute, ne faites rien, c’est bien plus simple !

 

do nothing

mon programme

 

Quelques idées d’activités

 

Bon du coup, je vous ai fait un peu peur à vous lister tous les trucs horribles qui peuvent arriver pendant un cyclone, mais pour finir cet article sur une note positive, voici une liste de choses à faire lorsqu’on est cloîtré chez soi :

 

  • Contempler la nature déchaînée et se dire qu’on est bien peu de choses
  • Snapper / Filmer / Faire des insta stories de tous les coups de vents un peu impressionnants
  • Regarder les vidéos des autres
  • Se (re) mater l’intégrale de Friends sur Netflix
  • Manger des crêpes
  • Pour les gamers : faire une méga partie d’Overwatch
  • Se sentir grave aventurier quand les amis en métropole demandent “ça va ?” et qu’on répond “ouais franchement, seulement 150 km/h de vent, c’est tranquille”.

 

mater friends

You Might Also Like

Exprime-toi ici cousine !