Je n’avais jamais mis les pieds à l’Anse des Cascades jusqu’à dimanche dernier, où j’ai enfin découvert un des bijoux les mieux cachés de l’île. Pour un pique-nique ou une escale lors d’un tour de l’île, zoom sur une crique incontournable !

 

Bienvenue dans une vallée protégée

 

En allant à l’Anse des Cascades, j’ai compris pourquoi j’aimais autant le sud de l’île de la Réunion. Je ne sais pas si vous connaissez Herman Melville. Il est surtout connu pour avoir écrit “Moby Dick”, qui raconte la vie à bord d’un baleinier, et l’obsession de son capitaine pour la traque d’un cachalot blanc, énorme et féroce, qui s’appelle Moby Dick. Je ne vous en dirais pas plus, ce livre est incroyable. Mais ce qu’il faut savoir, c’est que ce cher Herman a vraiment vécu à bord d’un baleinier, et les conditions de vie y étaient déplorables. C’était tellement nul qu’il a décidé, en cours de route, de déserter le bateau pour se réfugier aux îles Marquises qui avaient alors la réputation d’être des îles de sauvages cannibales qui mangent les blancs. En fait de cannibales, il a vécu pendant 3 mois dans la tribu des Taipis, qui se sont avérés être des gens charmants (qui mangeaient quand même des gens de temps en temps mais eh, personne n’est parfait).

BREF. Là où je veux en venir, c’est qu’Herman Melville a écrit un livre (un best-seller de l’époque, bien plus connu que Moby Dick) qui s’appelle “Taipi”, dans lequel il décrit la vie des Marquisiens. Et dans le livre il est émerveillé par la beauté de la vallée de Taipi et il pressent déjà qu’il est en train d’assister à la fin d’une civilisation, qui vivait très harmonieusement toute seule, et qui va bientôt être annihilée par les Européens et leur mode de vie.

Quand il décrit Taipi, il raconte que c’est une petite vallée au creux d’une crique, avec d’un côté une cascade où coule une eau pure et fraîche, et de l’autre, des arbres fruitiers qui produisent en abondance. Au milieu, il y a le villages, et au bout, la mer. Ce qui est émouvant dans ce livre c’est qu’il fait vraiment référence à la notion de paradis perdu : on sent bien que les Marquisiens vivent parfaitement en accord avec la nature, mais que tout ça est à la merci des envies de colonisation des Européens.

Le sud de l’île de la Réunion, et l’Anse des Cascades en particulier, bien qu’ils soient très fréquentés, continuent de garder aujourd’hui cet aspect un peu sauvage et préservé. C’est compliqué d’aller aux Marquises (et de toute manière Taipi a disparu depuis longtemps), mais si vous vous demandez à quoi pourrait ressembler une terre exotique et abondante, alors visitez le sud !

 

(Ne faites pas confiance à mes photos, elles ne rendent pas hommage au lieu. J’ai eu la très bonne idée de ne partir qu’avec mon téléphone portable, évidemment la qualité des clichés est en conséquence !)

 

anse des cascades vue

Une petite famille bien harmonieuse <3

 

les cascades du sud de l'île

Chaud pour une petite douche en pleine nature ?

 

Comment on y va ?

 

L’anse des cascades se situe entre Piton Sainte-Rose et la route des laves. Nous on y est allés à l’issue d’une balade dans les tunnels de lave (dont je vous parlerai un peu plus tard). Si vous êtes pressés, ça peut être un super stop lors d’un tour de l’île express. Si vous avez décidé de passer un peu plus de temps dans le sud (et qui n’en aurait pas envie ?) alors prenez le temps d’y manger des beignets maniocs en regardant les cascades !

anse des cascades itinéraires

Où trouver l’Anse des cascades dans le sud

You Might Also Like

Exprime-toi ici cousine !