J’aime beaucoup le musée de Villèle, pour plein de raisons. Déjà, parce que j’ai grandi juste à côté, et toutes (je dis bien TOUTES) mes sorties scolaires entre la grande section de maternelle et la troisième se sont déroulées dans ce musée. Ensuite, parce que c’est un endroit imprégné d’énormément d’histoire et il suffit d’y passer un peu de temps pour s’en rendre compte : au-delà de (l’affreuse) histoire de l’esclavage, le musée de Villèle, c’est aussi l’histoire de la colonisation de l’île, de son développement économique, et de sa culture si particulière.

 

Si tu es de passage dans l’ouest, que tu cherches une activité pas fatigante entre une plage et une rando et que tu as envie d’en apprendre un peu plus sur le passé de l’île Bourbon, alors viens avec moi, je t’emmène au musée de Villèle !

 

Le musée de Villèle : esclavage, insularité et culture de l’île

 

Le musée de Villèle est l’ancienne maison familiale de la famille Desbassayns, une riche famille de propriétaires agricoles qui a exploité les terres de l’ouest de l’île, de Saint-Paul jusqu’au Maïdo. Cette famille noble a marqué l’histoire de l’île parce qu’ils ont contribué à façonner son économie (Canne à sucre #rpz), sa culture, et bien sûr, parce que c’étaient de grands esclavagistes. Quand on visite le musée de Villèle, on visite ainsi la maison dans laquelle les Desbassayns vivaient entre le XIXème et le début du XXème siècle, avec un focus particulier sur le personnage d’Ombeline Desbassayns.

Madame Desbassayns, c’est une figure emblématique de la Réunion : elle s’est retrouvée très jeune à la tête d’un domaine immense et a contribué à accroître la fortune de sa famille en industrialisant la transformation de la canne à sucre, et surtout, en recourant en masse au travail des esclaves. Dans la culture populaire, elle est devenue l’équivalent d’une mère fouettarde, et beaucoup de légendes se sont construites autour de sa cruauté légendaire !

 

 

découvrir l'histoire de l'esclavage à la réunion

La vue apaisante du jardin du musée

 

Visiter le musée : des guides qui valent le détour

 

Pour visiter le musée de Villèle, je vous conseille de suivre une visite guidée. Il y en a à peu près toutes les heures le matin et l’après-midi, et les visites commentées du musée sont, à mon sens, une des meilleures expériences que j’ai eues avec l’histoire de l’île.

Pendant une heure, le guide nous promène dans les différentes pièces de la maison, et il alterne les anecdotes sur la vie dans l’île de la Réunion au XIXème siècle avec l’histoire de l’esclavage au sens large. Ce que j’ai aimé, c’est justement qu’ils ont réussi à rendre très intéressant un sujet ardu et même plutôt glauque. Ce n’est pas facile de parler de l’esclavage à la Réunion, surtout face à un public familial, mais je trouve que notre guide a réussi à bien rendre l’ambiance de l’époque, à faire comprendre l’enjeu et ce que le trafic d’êtres humains a représenté pour l’île. En parallèle, on découvre aussi la vie des propriétaires insulaires : même si ils étaient très riches, c’étaient des gens isolés de tout qui devaient attendre plusieurs années pour se faire livrer un meuble ou une robe à la mode parisienne.

Bref, la Réunion au XIXème siècle, c’était un petit écosystème bizarre et renfermé sur lui-même, et je trouve ça fascinant d’avoir l’occasion de l’observer dans toute sa complexité.

 

Informations pratiques

Horaires : Le musée est ouvert du mardi au dimanche de 9h30 à 12h30 et de 13h30 à 17h. Pour les visites guidées, n’hésitez pas à appeler en avance au 0262 55 64 10.

Si vous habitez dans le coin, pensez à suivre la programmation du musée ! Entre les expos temporaires et les nuits dédiées aux artistes locaux, c’est un lieu culturel passionant !

Comment on y va ? Depuis la route des tamarins, sortez à Villèle, le musée est à l’entrée de la ville et il est bien indiqué 🙂 !

Pour en savoir plus : le site du musée est ici !

 

découvrir l'histoire de la réunion

L’imposante bâtisse de la famille Desbassayns

 

Psst, tu cherches d’autres activités dans l’ouest ?

You Might Also Like

Exprime-toi ici cousine !