Il y a déjà plus d’un mois, on est parties faire une semaine à Maurice avec mon éternelle camarade de voyage, Clémence du blog ChillInLyon. Ce n’était pas une semaine de vacances à proprement parler puisqu’on a travaillé à mi-temps (et à distance), mais on a quand même réussi à faire au moins une visite par jour… Et autant vous dire qu’on s’est pas mal promenées !

J’allais en vacances à Maurice quand j’étais petite, mais il s’agit de mon premier voyage d’adulte, loin de mes souvenirs de petite fille, j’ai re-découvert l’île soeur à l’occasion de ce voyage. Et je vous détaille aujourd’hui notre programme, pour une semaine de découverte de l’île !

 

Jardin Pamplemousse maurice

devant les fameux nénuphars géants du jardin de Pamplemousse

 

Le Parc National des Gorges de Rivière Noire

 

Première étape, direction la baie de Tamarin, où se trouvait notre premier hôtel. Situé dans une zone encore peu touristique de l’île, on en a profité pour se promener dans le Parc National des Gorges de Rivière Noire. Il s’agit du plus grand parc naturel de l’île, et c’est l’occasion de se retrouver en pleine nature, loin du cliché de la plage de sable blanc. Ce que j’ai aimé, c’est la multiplication des panoramas sur le lagon et l’océan, mais aussi sur les montagnes mauriciennes et les chutes d’eau cachées. Faute de temps (comme souvent dans ce petit voyage), on n’a pas pu faire de randonnée dans la zone, mais celle-ci est réputée pour ses sentiers sauvages et familiaux ! A voir donc, pour une prochaine fois.

Après notre balade au parc, on est redescendues faire le coucher de soleil à Tamarin, en profitant de l’ambiance chill de la plage.

 

parc national des gorges de rivière noire

Les singes du parc national

 

Port-Louis et son coworking qui déboîte

 

Après Tamarin, on avait prévu de remonter vers le nord, à Grand Baie. Sur le trajet, et comme on avait besoin d’une connexion wifi pour travailler, on s’est arrêtées à Port-Louis, dans un espace de coworking extrêmement cool. Situé dans une case créole rénovée et avec des bureaux en intérieur et en extérieur, ce coworking a été un véritable coup de cœur : je rêverai d’avoir le même à la Réunion ! Côté coût, on en a eu pour 200 roupies la journée, soit un peu moins de 3 euros. Un espace que je recommande sans hésiter aux travailleurs nomades qui veulent bosser un peu sur l’île ! Son site web est par .

 

coworking île maurice

Le joli coworking de Port Louis dans une ancienne case créole

 

On a quand même essayé de se promener un peu dans Port Louis pour visiter, mais je n’ai pas été conquise par la ville. Le fameux “marché couvert” et ses vendeurs qui te hurlent dessus pour te refourguer un truc,ne m’a pas particulièrement séduite, mais en toute honnêteté, je pense qu’on n’était pas non plus dans le coin le plus cool de la ville.

Si tu as des activités à me recommander dans la ville de Port-Louis, mets les en commentaire ! J’en prendrais note pour ma prochaine visite 🙂

 

Grand Baie, Cap Malheureux et les plages

 

Ah Grand Baie ! La vraie expérience touristique de Maurice ! Celle qui sent bon les touristes en lune de miel et le petit Timéo en brassards qui veut aller voir les poissons. Après la frénésie de Port-Louis, on a accueilli avec plaisir cette petite parenthèse d’eau turquoise qui n’attendait que de nous voir nous lézarder sur ses plages. La zone est charmante et regorge de petites échoppes cachées pour se poser sur la plage avec un truc à boire ou à manger.

Evidemment c’est une partie de l’île entièrement dédiée au farniente puisqu’à part les activités aquatiques (et il faisait bien trop froid pour ça) (oui je suis frileuse, ne me jugez pas), il n’y a pas grand chose à y faire. On a profité de ces deux jours au soleil pour recharger nos batteries et se prendre pour des bourgeoises à la plage, c’était très cool.

 

plages île maurice

Le point de vue de Cap Malheureux au coucher du soleil

 

Le jardin botanique de Pamplemousses

 

Je le mentionne car c’est un lieu culte à visiter à Maurice, mais très honnêtement (et pour m’être tapée pas mal de jardins botaniques vraiment cools à la Réunion), je n’ai pas été convaincue par la visite. Le guide se contente d’énumérer les noms des plantes qui passent par là, sans aucun storytelling sur l’histoire de l’île ou les spécificités des végétaux présentés, bref, c’était plus ennuyeux qu’un cours de SVT niveau 4ème. Le plus bizarre dans l’affaire c’est que les guides sont payés directement par les touristes, à part de l’entrée du parc. Du coup, le gars qui nous faisait la visite dédiait la moitié de son temps à nous donner les noms des arbres qu’on croisait, et l’autre moitié à essayer d’attirer encore plus de touristes dans son groupe. Finalement, je dirais qu’on a plus appris sur les techniques d’enrôlement commerciales agressives que sur l’histoire des plantes à Maurice.

Bon évidemment, l’aspect positif c’est quand même que le jardin est très beau et photogénique : on a fait quelques belles photos avec Clémence, notamment au fameux bassin des nénuphars géants ! D’ailleurs, ils sont plus gros et beaux en décembre, donc jetez-y plutôt un oeil à cette période.

 

Le jardin de Pamplemousse à Maurice

Clémence entre les palmiers

 

Faire du Kayak à l’Otentic

 

J’en parlais dans un article précédent, on a eu l’opportunité de séjourner à l’Otentic, un éco-lodge rigolo et design situé dans le sud-est de l’île. Cette zone est encore peu touristique, entre autres parce que sa météo y est un peu moins clémente. A l’Otentic, on a eu l’opportunité de faire du kayak dans la mangrove et de remonter la rivière jusqu’à de petites chutes d’eau. Une activité (un peu) physique, mais surtout très cool puisqu’on s’est senties comme de vraies aventurières. Le truc en plus, ce sont les singes qu’on voyait se balancer sur les branches des arbres le long des rives.

 

Le Morne Brabant

 

Je pense que le Morne Brabant aura droit à son propre article sur le blog, donc je ne vous en dit pas trop, mais je devais le citer ici aussi : c’est véritablement un incontournable de l’île ! La randonnée se mérite sans être inaccessible, et la vue est vraiment magnifique : le lagon et les montagnes de Maurice se dévoilent dans toute leur beauté et je me suis vraiment dit “wow, je suis en train de vivre un truc de fou” au moment où je le faisais.

Plus concrètement, on est passées par des guides professionnels pour faire la rando : elle n’est pas difficile mais requiert un peu de grimpette technique sur une petite partie du trajet. On est passées par Yanature et nos deux guides étaient vraiment très sympas (mais je crois qu’ils n’étaient pas les moins chers). La rando a commencé assez tôt (vers 7h je crois) et on était redescendues à 10h30 : on a eu largement le temps de faire d’autres choses de notre journée !

 

Randonnée morne brabant maurice

Arrivée au sommet (on a même vu des baleines !)

 

Chamarel

 

Situé à côté du Parc National de Rivière Noire, la région de Chamarel regroupe deux curiosités géologiques qui nous rappellent l’histoire volcanique de l’île : une cascade qui tombe sur presque 100 mètres de hauteur au travers différentes couches de roche, et les terres des 7 couleurs, des collines d’ancienne cendre volcanique qui révèlent des couleurs allant du rouge au ocre en passant par le violet. Ce sont deux panoramas assez insolites qui méritent d’être vus, la cascade est très impressionnante et fait vraiment penser à un décor de jurassic park. Les terres des 7 couleurs, elles aussi, sont une formation géologique assez singulière. Seul bémol, la météo : les il faisait très beau et ensoleillé quand on est allées les voir donc on a vraiment vu les couleurs chatoyer, mais comme dirait Audrey “si tu passes un jour de pluie, ça ressemblera juste à un vieux tas de sable pour un chantier de construction”.

 

Chamarel île maurice

Les fameuses terres de sept couleurs de Chamarel

 

Quelques infos pratiques

 

Côté logements ?

 

On a un peu tout essayé (dans un souci de rigueur journalistique bien sûr) donc je peux vous faire un retour assez objectif sur l’offre de logement à Maurice !

 

  • L’hôtel spécial vacances : relativement abordables et plutôt design, les hôtels dédiés aux vacanciers sont nombreux et proposent souvent des package “all-inclusive”. De la chambre au repas en passant par les activités culturelles et sportives, c’est assez facile de passer l’intégralité de son séjour sans quitter l’hôtel une seule fois. Personnellement je n’ai pas trop accroché avec cette ambiance “On est là pour toi” que j’ai trouvée plus oppressante qu’autre chose. Du coup évidemment, j’ai trouvé que c’était cher payé pour me faire coller par des serveurs, mais c’est probablement une question de goût !
  • La maison d’hôtes : en maison d’hôtes ou en hôtel, le prix est relativement le même. La différence bien sûr c’est que l’ambiance est bien plus intime et authentique en maison d’hôtes, ce qui m’a forcément plus plu. Je pense que c’est une option qui est parfaite pour les gens qui aiment faire des rencontres en voyage.
  • Le camping chic : Bon j’ai dédié un article sur le sujet, mais c’est l’expérience qui se rapproche le plus du luxe dans toute notre sélection de logements : les chambres et la nourriture étaient délicieuses et le niveau de service était adapté, sans trop en faire. Moi qui aime être autonome, c’était parfait ! Niveau prix, par contre, c’est un autre budget, on est plus sur du 175 euros pour une nuit.
  • L’airbnb : On a fini notre voyage par deux nuits en airbnb et j’ai été très agréablement surprise. Alors qu’en hôtel et maison d’hôtes on avait un budget qui tournait à 100-120 euros la nuit (pour deux), on s’en est sorties pour environ 30 euros la nuit en Airbnb, avec une qualité de service tout à fait comparable. La chambre était grande et propre, et, comble du bonheur pour une asociale comme moi, il n’y avait aucun personnel pour nous embêter.

 

Au final donc, ça dépend de ce que vous recherchez en allant à Maurice, mais je pense pouvoir vous recommander de prendre des Airbnb sans trop me tromper : ça vous coûtera moins cher qu’un hôtel pour une qualité de service similaire et une plus grande autonomie. En tout cas, je retiens cette découverte pour mes prochains voyages !

 

maison d'hôtes Maurice

dans la belle chambre du Shanti Ghar

 

Côté sous ?

 

L’aller-retour nous a coûté 180 euros chacune sur Air Mauritius.

La monnaie locale est la roupie mauricienne avec un taux de change qui tourne autour de 40 roupies pour un euro.

La vie a beau être moins chère à Maurice qu’à la Réunion, ce n’est pas non plus une destination très cheap : c’est quand même un petit budget de manger au restaurant et il vaut mieux privilégier la street food ou les courses au Monoprix !

 

Côté météo ?

 

Nous avons donc voyagé à Maurice la dernière semaine d’août : c’était plutôt venté et humide, et on a eu des petites averses quasiment tous les jours. Pensez à prévoir un pull et un pantalon pour les soirées.

 

Et toi ? Quels sont tes incontournables de Maurice ? Raconte-moi ton voyage en commentaire !

 

 

 

parc national de chamarel cascade

La fameuse cascade de Chamarel

 

île maurice que faire

Résumé de nos activités sur une carte de l’île Maurice

 

You Might Also Like

Exprime-toi ici cousine !