Après avoir arpenté les sommets de l’île tout l’hiver austral, on s’est dit avec Audrey qu’il était temps de changer de perspective pour nos randos. Avec l’arrivée de l’été, on vise donc des sorties plus courtes, et pourquoi pas plus aquatiques, histoire de se rafraîchir plus régulièrement. A l’occasion de ce petit point, on s’est également rendues compte qu’on ne connaissait pas du tout l’est de l’île, et on a donc jeté notre dévolu sur Cascade Blanche : une sortie qui est à Salazie (Est : check), qui inclut du passage de rivière à gué (Aquatique : check), et qui se fait en 3 heures (courte : check) !

La Cascade Blanche se voit depuis la route d’accès à Salazie, et c’est (le saviez-vous) une des plus hautes cascades du monde ! Avec ses 640 mètres de hauteur, elle entre dans le top 50 des plus hautes chutes d’eau de la planète : et il est possible de l’observer de très près !

Cette petite randonnée se découpe en deux parties : la première partie se fait sur un sentier balisé, régulièrement entretenu et très accessible qui permet de profiter d’un beau point de vue sur la cascade. La seconde partie n’est pas entretenue (sous-entendu : à vos risques et périls) et est plus acrobatique, mais permet d’arriver au pied des chutes, pour un panorama vraiment unique.

Je vous raconte notre rando !

 

randonnée facile Salazie

La vue de la Cascade Blanche depuis la route

 

Une première partie familiale : de Salazie au point de vue.

 

On commence donc à l’entrée de Salazie, sur le parking de la chapelle, juste après avoir traversé la Rivière du Mât. La balade n’est pas indiquée tout de suite, il faut prendre les escaliers qui sont derrière la chapelle et passer devant les quelques maisons du coin pour atteindre le début du sentier. Attention, il y a des chiens hargneux au niveau de la dernière maison. Le grillage a été refait récemment donc il y a peu de risque de se faire mordre, mais ça reste surprenant (et nous on a bien rasé l’autre côté du sentier dans le doute !).

 

Randonnée à la cascade blanche

Le sentier de la Cascade Blanche

 

Une fois cette épreuve passée, on enchaîne sur un sentier humide et vert qui alterne descente et montée. Cette partie ne présente aucune difficulté, il vaut mieux regarder où on met les pieds car le chemin est glissant, mais c’est tout à fait accessible : on aperçoit la Cascade Blanche par moments, et sinon on fait toute la balade en regardant sauter les grenouilles.

Au bout d’une demi-heure environ, on arrive sur le point de vue de la Cascade Blanche, où on peut l’admirer en entier (et profiter des embruns) !

 

visiter les cascades de la Réunion

La vue sur la Cascade Blanche depuis le point de vue

 

Si vous prévoyez une sortie peinarde, votre périple s’arrête ici. Si vous vous sentez prêts pour un peu d’aventure, on enchaîne sur la deuxième étape : atteindre le pied de la Cascade Blanche !

 

De la rivière au bassin de la Cascade Blanche : en mode Indiana Jones

 

Honnêtement, cette seconde partie n’est pas très difficile non plus (on a croisé une famille avec enfants en arrivant à la cascade donc c’est tout à fait faisable), mais je préfère vous prévenir tout de suite : à partir du Bras de Caverne, le sentier n’est pas entretenu, et peut même être carrément dangereux en cas de fortes pluies. A vous de suivre votre instinct !

 

Marcher jusqu'à la cascade blanche

Audrey, perdue dans la verdure (je vous disais bien que c’était pas entretenu)

 

Quand on continue le sentier à partir du point de vue, on descend progressivement jusqu’au bord de la rivière. Pour continuer, il faut passer à gué, en sautant de pierre en pierre si vous êtes doués, ou en se déchaussant, si, comme moi, vous avez raté l’examen de gym au lycée. Une fois la rivière passée, repérez les deux tas de pierres les plus proches de la rivière, le sentier se trouve là ! Évidemment de notre côté on a longé la rivière 5 bonnes minutes jusqu’à un passage impraticable avant de comprendre qu’on s’était trompées de côté.

Il faut ensuite marcher une grosse vingtaine de minutes entre les longoses avant d’arriver au pied de la cascade. Pour grimper jusqu’au deuxième bassin, un petit sentier bien caché (encore) à droite, vous permettra d’atteindre le bas des chutes. Les plus courageux pourront se baigner, on s’est contentées de tremper nos pieds en profitant de ce brumisateur naturel. Le bassin de la chute est vraiment impressionnant car il a un petit côté secret : on ne le voit vraiment qu’en arrivant tout en haut, et j’ai adoré me dire que la Cascade Blanche et moi, maintenant, on était potes.

 

Arriver au pied de la cascade blanche

Au pied de la Cascade, attention, ça glisse !

 

Tu connais cette balade ? Quelles sont tes cascades préférées à la Réunion ?

 

Pour aller plus loin :

 

Comment on y va : Direction le cirque de Salazie ! La Cascade Blanche est à l’entrée du cirque. Heureusement, un restaurant qui s’appelle (très justement) “la Cascade Blanche” vous indique quand il faut se garer !

Attention : à la Réunion, il vaut mieux éviter les randonnée aquatiques après de fortes pluies, les rivières et les cascades en crue peuvent être dangereuses. Pensez bien à vérifier la météo !

Retrouvez le profil de la randonnée sur Randopitons ici .

You Might Also Like

Exprime-toi ici cousine !