La Digue est la troisième île la plus connue des Seychelles, et clairement un incontournable ! L’île mesure environ 5km par 3km, des dimensions riquiqui qui vous donnent très vite l’impression d’être dans un village loin de tout. Ici, la détente est le maître mot : pas d’internet, pas de voiture, pas de problèmes.

De notre côté, on a choisi de passer 3 jours pleins sur la Digue et je pense réellement qu’il faut y dormir au moins une nuit pour vraiment apprécier l’ambiance camping qui y règne. C’est mon coup de coeur de notre séjour aux Seychelles et j’ai déjà envie d’y retourner !

 

la digue plage

La Digue, ses plages, sa sérénité, et son soleil !

 

Le tour de l’île à vélo

 

C’est bien sûr un passage obligé, à la Digue pas de voiture, que des vélos ! La location d’un vélo coûte entre 10 et 15 euros à la journée et vous permet d’arpenter la majorité des routes de l’île. Au-delà du plaisir de faire du vélo sur une île tropicale sans voiture et sans aucune contrainte, découvrir les routes de la Digue à vélo, c’est aussi l’occasion de voir toutes les plages de l’île, de se poser autant de fois qu’on le souhaite, et aussi de s’éloigner un peu des zones les plus peuplées.

 

la digue plages

A vélo, on découvre des plages méconnues et toutes aussi magnifiques

 

Anse Sévère

 

Anse Sévère est une plage immense au nord de la Digue. On s’y est posés le temps du déjeuner, de quoi profiter de son eau beaucoup trop chaude pour être vraie et de l’ombre de ses arbres. Au niveau de cette plage, beaucoup de petites paillottes proposent des boissons fraîches et des sandwiches : par contre mieux vaut ne pas être pressé ! Pour 5 euros tu auras un club sandwich qui aura mis 45mn à arriver !

 

Anse sévère seychelles

Siester sur les plages de l’Anse Sévère. On a vu pire non ?

 

Grande Anse

 

Grande Anse est clairement mon coup de coeur de la Digue ! Située de l’autre côté de l’île, il faut traverser la Digue par la route du milieu (attention, ça grimpe un peu, tu as intérêt à maîtriser les vitesses de ton vélo) pour atteindre cette plage immense, bordée de cailloux et agitée de bonnes petites vagues. L’avantage de ces plages c’est qu’il ne faut pas marcher longtemps pour être vraiment peinard : pour nous, ça a été l’occasion de bonnes tranches de rigolade à se faire laver les sinus dans les vagues. (A comprendre : on s’est bien ramassés mais ça nous a plu).

 

grande anse la digue

La plage de grande anse, immense, magnifique… Et presque vide !

 

Anse Source d’Argent

 

L’Anse Source d’Argent est sur toutes les cartes postales de l’île et c’est tout à fait mérité. Ses rochers en granit sont encore plus photogéniques qu’ailleurs et la plage en divisée en plusieurs mini-criques qui permettent d’être un peu peinard (et de profiter d’un point de vue original sur la plage). Mon conseil : allez-y tôt le matin pour être seuls et profiter de la belle lumière.

 

source d'argent seychelles

Anse source d’argent sous les nuages

 

L’Anse Source d’Argent est située sur un domaine privé qui s’appelle l’Union Estate, l’entrée y est à 115 roupies (soit un peu moins de 8 euros) par personne et par jour. Astuce, vous pouvez tricher et y aller par la mer pour ne pas avoir à payer… Attention par contre à y aller à marée basse sinon vous risquez de mouiller plus que vos mollets !

 

anse source d'argent la digue

Grimper sur les cailloux à Anse Source d’argent, c’est mieux qu’au bloc !

 

Anse Réunion

 

L’Anse Réunion se situe près du port et était parfaite pour notre dernière matinée à la Digue : on a pu bouquiner au calme entre les crabes et les arbres ! Malheureusement ce n’est pas une plage pour se baigner, sauf si 15cm d’eau ne vous dérangent pas !

 

La digue plages

Anse Réunion, ce havre de paix

 

Excursion aux îles Coco et Félicité

 

A la Digue, on a choisi de faire une demi-journée d’excursion en bateau aux îles Coco et Félicité. Pour 65 euros (en passant par l’office de tourisme – 50 si vous passez directement par le prestataire) on part en bateau visiter différents spots de snorkeling. Première étape, l’île Grande Soeur. Comme elle est privée, on doit se contenter de nager derrière la barrière de corail : les skippers appâtent les poissons avec du pain et un boat boy est à l’eau avec nous pour nous montrer les poissons et les coquillages si besoin.

 

snorkeling seychelles

Faire du snorkeling aux Seychelles, il y a du monde !

 

Deuxième étape, l’île Coco qui possède une plage riquiqui sur laquelle on peut marcher (l’occasion de se prendre pour Robinson Crusoé) et où on a eu l’opportunité de voir une tortue marine. Et enfin, dernier stop, l’île Félicité, où on a pu se mettre à l’eau une dernière fois et voir encore d’autres types de poissons.

 

excursion snorkeling seychelles

la minuscule île coco vue du large

 

Au final je suis mitigée sur l’expérience : d’un côté c’était très sympa de voir toutes ces îles et de faire une sortie snorkeling. De l’autre, je ne suis vraiment pas fan des méthodes des skippers : pour nous montrer la tortue marine, le boat boy s’est mis à l’eau, l’a attrapée par les nageoires et l’a forcée à rester au milieu des 15 nageurs. A priori ça n’a choqué personne à part nous. Autre élément dérangeant, le corail complètement blanchi et pété au large des îles : c’était vraiment triste à voir et j’aurais aimé avoir plus d’explications sur l’écologie aux Seychelles. A la place, on a eu droit à un speech sur les îles privées et le coût d’une villa là-bas (spoiler : t’en n’as pas les moyens). Donc bref, ne vous limitez pas sur les excursions, mais peut-être que ça vaut le coup de mieux se renseigner sur les prestataires disponibles ! A choisir par exemple, j’ai largement préféré notre sortie à Praslin !

 

tortue snorkeling seychelles

La fameuse tortue vue lors de notre excursion (la pauvre).

 

Où loger à la Digue ?

Pour le coup on a dormi dans un seul logement mais je le recommande sans hésiter ! On était au Zegret Self Catering pas très loin du port. C’est une maison pour 4 entièrement équipée, on s’y est sentis chez nous tout de suite !

 

la digue coucher de soleil

Cocktail et coucher de soleil au fishtrap, le seul restaurant (abordable) qui avait Internet de la Digue !

You Might Also Like

2 Comments

  1. Charlène Jiho

    6 April 2019 at 12 h 29 min

    Décor de rêve ! J’espère y aller un jour !

Exprime-toi ici cousine !