Pas envie de ramener un panier (made in Madagascar) ou un tee-shirt avec un dodo (car il n’y en a jamais eus à la Réunion) à tes amis métropolitains ? Je vous propose aujourd’hui une sélection tout à fait personnelle de cadeaux à ramener de l’île… Ou à garder pour soi !

 

Pour se cultiver : des bandes dessinées historiques.

Hein quoi ? Ramener des livres de la Réunion ? Et pourquoi pas foutre des briques dans mon sac tant qu’on y est ? Et pourtant, moi j’aime bien ramener des livres de mes voyages. Moins barbant qu’une encyclopédie des plantes médicinales de l’île, j’ai eu le plaisir de lire quelques bd dédiées à l’histoire de la Réunion. Un peu d’humour, une petite dose d’aventure, et puis le plaisir de redécouvrir les paysages et les villes qu’on connaît bien sans avoir l’impression d’avoir passé des heures dans un musée. Mes trois préférés sont :

  • Île Bourbon 1730 : une bd en un tome de Lewis Trondheim. On y parle esclavage, piraterie et marronage, une bande dessinée pas forcément historique, mais qui offre un regard unique sur les débuts de l’Île.
  • La grippe coloniale : une bande dessinée en 2 tomes d’Apollo et Huo-Chao-Si. A l’issue de la première guerre mondiale, les poilus rentrent dans l’île, porteurs de la grippe espagnole. Une bd qui mélange tranche de vie et critique sociale.
  • Les chroniques du Léopard : une bd en un tome de Téhem. Ceux qui connaissent Tiburce seront ravis de lire une oeuvre un peu plus sérieuse, mais toujours drôle et réfléchie de notre auteur de bd local !

Où les trouver ? Dans toutes les libraires qui se respectent ! Demandez aux libraires des centres-villes ou tentez votre chance à la Fnac dans les centres commerciaux de l’île (c’est pas bien de soutenir le grand capital mais c’est l’occasion d’acheter du rhum à pas cher).

Sinon, une fois de retour en France, il est toujours possible de les acheter en ligne et de se faire livrer 🙂

 

Pour se nourrir : des épices, des fruits et du rhum.

Bon ça c’est pas très original, mais la Réunion produit son pesant d’épices rares et de fruits tropicaux, ce serait dommage de ne pas garder un peu de soleil dans son assiette. Mais comment savoir si les épices sont produites localement ? Voici une liste d’endroit où se fournir en toute locavore-attitude.

  • Sur les marchés : évidemment ! N’hésitez pas à demander la provenance des épices et visez les stands comme ceux des coopératives de vanilles. Pour les fruits, visez des fruits pas trop mûrs histoire d’éviter un “sprotch” malheureux dans la valise. Moi quand je ramène des fruits je les cale dans une boîte en carton (type boîte à chaussure) pour les protéger.
  • Dans les coopératives de vanille et les jardins botaniques : souvent ces lieux peuvent se visiter avec un guide. L’occasion d’en apprendre un peu plus sur les épices locales et se fournir ensuite directement chez le producteur. 
  • Dans les supermarchés : pour le rhum, c’est encore la meilleure façon de trouver les bouteilles les moins chères, il y a généralement autant de choix que dans les magasins touristiques dédiés.

 

Pour s’habiller : des marques locales.

Pour changer du classique tee-shirt moche “souvenir de la Réunion” quelques marques locales ont réussi à proposer des vêtements made in Réunion, avec une petite patte à part. Ces marques sont très connues des locaux et se retrouvent dans tous les centre-villes qui se respectent, en voici deux que je trouve, personnellement, vraiment cools :

  • Pardon ! C’est la marque irrévérencieuse de la Réunion qui propose régulièrement des tee-shirts illustrés qui moquent l’actualité réunionnaise, ainsi qu’une collection permanente pour les amoureux de l’île.
  • L’effet Péi. Avec des motifs tropicaux et quelques best sellers rigolos (mon préféré étant évidemment le “Ici c’est cari” qui me fait toujours rire), la marque au margouillat est au moins autant appréciée par les Réunionnais que par les touristes !

 

Pour les enfants :

Il existe plusieurs options chouettes pour laisser un souvenir inoubliable aux enfants de tous les âges :

  • Sur les marchés, du côté des créateurs locaux, vous trouverez des peluches ou des vêtements made in Réunion. Le village artisanal de l’Eperon, par exemple, valorise ces petits créateurs péi.
  • Enfin, n’oubliez pas les magasins de musées et d’aquarium, qui proposent des livres interactifs et des jeux sur le thème de l’île de la Réunion pour les enfants de tous les âges !

 

Pour décorer : des affiches ultra design

La Réunion a une ambiance et des paysages uniques mais il était, jusqu’à il n’y a pas très longtemps, difficile de repartir avec des objets décos originaux et de bon goût. Mais ça c’était avant ! Quelques artistes se sont fait connaître pour leurs affiches design et il est désormais possible d’en acheter dans les concept stores de l’Île, voire même dans les “grands magasins” comme la Fnac ou les espaces culturels des grandes surfaces. Mes deux préférés sont Clavé et Affiche d’une île, qui proposent tous les deux des réinterprétations rétro et colorées des plus beaux endroits de la Réunion.

 

Et vous ? Quel est l’incontournable que vous offrez autour de vous lorsque vous avez besoin d’un cadeau de la Réunion ?

You Might Also Like

Exprime-toi ici cousine !